Paysage

La question intersubjective du sens guide les masses de la composition dans un formalisme empreint d’une dynamique nouvelle basée sur un rapport intrinsèque des éléments clef de voûte d’une représentation normative soulignée par une fonction rythmique réfutant une esthétique perspectiviste et traversée par deux courants contradictoires opposants d’un coté les tenants d’une ligne concertée et de l’autre les disciples d’une ligne tangente symbole d’un modernisme patent.

La ligne ainsi libérée du carcan des archétypes impose une rigueur de pensée caractéristique d’un rendu paysager ouvrant sur la volonté de faire tabula rasa des antagonismes passés en proposant une approche novatrice valorisant une puissance expressive en phase avec la démarche transesthétique du caractère prépondérant de la question intersubjective du sens.

Curieux de constater combien un lieu familier nous apparait sous un jour nouveau quand on le découvre sur une photo. Nous voilà à moindre coût le touriste ravi de notre quotidienneté revisitée.