Ah l'eau, ah l'eau !

Sortir. Marcher. Un éventail s’offre à vous. Des possibles agréables avec cette chaleur. Le centre ville. Non. L’entassement en bord de mer. Sans façons. Parc du Pharo. Pourquoi pas. Le mariage entre phare et eau est une association téléphonétique qui sonne à votre oreille comme un appel du large.

Chenal de course. Vous tournez sur l’esplanade et descendez ensuite par un sentier en suivant les lacets puis longez un parapet surplombant la mer et vous vous enfoncez à travers des senteurs de figuiers vers un rocher où vous observez la vue panoramique encombrée par les bateaux qui se croisent dans la rade et rêvassez devant le panorama avant de repartir en sens inverse bifurquant vers un raccourcis en coupant par une allée aménagée entre deux carrés de pelouse vous obliquez en piétinant l’herbe spongieuse et remontez sur l’esplanade à la recherche d’une place à l’ombre…